Agissez pour mettre fin à l’itinérance LGBTQ2+

Au moins deux personnes meurent chaque semaine en raison d’itinérance, le nombre de décès non déclarés résultant de la vie dans la rue étant considéré comme beaucoup plus élevé. Chaque soir, 35 000 personnes se retrouvent sans endroit pour dormir au Canada (23% d’entre elles sont des sans-abri LGBTQ2+). C’est difficile à comprendre, mais le Canada est le seul pays du G8 sans stratégie nationale de logement. Ce fait est doublement déconcertant étant donné que le droit au logement est considéré comme un droit fondamental de la personne, conformément à la Déclaration universelle des droits de l’homme, document que le Canada a présenté comme un emblème important et nécessaire de la progressivité.

C’est pourquoi la députée du Nouveau Parti Démocratique, Sheri Benson, propose à la Chambre des communes le projet de loi M-147, dont le but est de vaincre l’itinérance.

Qu’est-ce que M-147?

Chaque année, 235 000 Canadiens vivent l’itinérance. Bien qu’il puisse y avoir un certain nombre de raisons nuancées pour leurs difficultés individuelles, le résultat est le même: un manque de sécurité et de confort dans une maison qu’ils peuvent appeler leur propre. Vivre nos nuits d’hiver canadiennes dans la rue est une réalité à laquelle personne ne devrait avoir à faire face, et le NPD espère mettre fin à cette réalité afin qu’il n’y ait plus de gens qui perdent la vie à cause du sans-abrisme comme les 70 personnes qui sont décédés cette année à Toronto.

Pourquoi le CCGSD appuie-t-il le M-147? Et pourquoi tu devrais aussi!

Près d’un quart des sans-abri s’identifient comme LGBTQ2+. Il s’agit d’un enjeu queer et trans important, en particulier pour les jeunes queer qui ont souvent l’impression que le système d’abris n’est pas un endroit sûr pour eux. Les risques de violence et d’intimidation envers les jeunes queers sont exceptionnellement élevés. Nous devons avoir une stratégie qui comprend les défis systémiques auxquels sont confrontés les queers et les transgenres, et éliminer les obstacles qui les empêchent de trouver un logement.

C’est une opportunité historique d’élaborer un plan national de logement et de trouver des solutions durables à notre crise de l’exclusion liée au logement. Grâce aux efforts continus et partagés des partenaires communautaires, des peuples autochtones, des organismes nationaux du logement et de lutte contre l’itinérance, des experts et des gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux, nous pourrons éliminer définitivement l’itinérance.

Qu’est-ce que tu peux faire pour aider:

  1. Ajoutez votre nom en ligne pour soutenir la motion. Le site Web de Sheri Benson a organisé une campagne que vous pouvez soutenir! Il suffit de remplir l’information afin que votre nom puisse être ajouté à la liste des Canadiens qui veulent voir un changement efficace en ce qui concerne l’itinérance.
  2. Vous pouvez partager votre propre histoire personnelle d’itinérance si vous en avez une. Il y a plusieurs façons de s’impliquer et de faire connaître cette motion importante. Les jeunes LGBTQ2S+ sont surreprésentés dans les statistiques sur l’itinérance et leurs voix doivent être entendues de toute urgence. Les jeunes n’ont souvent pas la capacité financière de payer pour le logement, mais la création d’une allocation nationale mobile de logement serait conçue pour aider les personnes à faible revenu à avoir accès à un logement locatif et pourrait être adaptée pour inclure des mesures de protection pour les jeunes LGBTQ2S+. Email à info@ccgsd-ccdgs.org pour partager votre histoire avec nous.
  3. Partagez la campagne. Utilisez le hashtag # M147 sur les médias sociaux pour aider à faire passer le mot et éduquer les autres sur l’itinérance au Canada. Dites-leur qu’il existe un lien direct et incontournable entre l’amélioration du fonctionnement communautaire, la qualité de vie et l’amélioration de la santé mentale lorsque l’itinérance est réduite. Et partagez ce lien!
//]]>